L’unité du peuple d’Israël …

+ L’unité du peuple d’Israël …

Dans la guémara (Yérouchalmi Nédarim 9,4), le Smag rapporte l’idée suivante :
Un homme marche en chemin lorsque, soudain, l’un de ses pieds butte contre l’autre et le fait trébucher ; le voilà par terre, couvert de bosses et d’égratinures.

Songera-t-il à se venger du pied « coupable » au lieu de panser ses blessures?
En voudra-t-il à ce pied?

Sûrement pas, car ses pieds, tout comme ses mains ou son visage sont des parties d’un seul et meme corps, le sien.
Ce qu’il devrait faire, c’est réfléchir un peu et comprendre que ce sont ses fautes qui l’ont fait trébucher.
[…]
Chacun, tout en faisant  partie d’un tout, possède son indépendance et sa personnalité distincte, à la manière d’un corps qui est un tout mais qui est composé d’éléments distincts qui possèdent chacun une fonction individuelle.

Ce n’est que dans ce monde où l’âme de l’homme est enfermée dans son enveloppe de chair et se soucie de sa propre personne, qu’elle se voit comme une entité distincte.
Mais en réalité, il n’en est rien, et tous les juifs ne font qu’un.

Source (b »h) : issu du livre « Chémirat haLachone » du ‘Hafets Haïm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code