Shana tova oumétouka …

+ Shana tova oumétouka …

Le soir de Roch Hachana, nous formulons le souhait particulier suivant : « Que D. nous renouvelle une Shana (une année) tova (bonne) et métouka (douce).
Pourquoi ces 2 qualificatifs ; celui de ‘tova’ (bonne n’aurait-il pas suffit?

En réalité, ‘tova’ n’est pas suffisant.
En effet, l’on se doit de bénir pour le mal comme pour le bien ; ainsi, à l’écoute d’une mauvaise nouvelle, on doit prononcer la phrase suivante : « Cela aussi, est pour le bien … ».

C’est pourquoi, dans notre souhait, nous demandons que l’année soit non seulement bonne (=qu’elle soit dans le bien), mais aussi douce (=que ce bien nous soit agréable) …

Source (b »h) : Rabbi Shlomo Leïb Milantchshana (repris dans ‘le repas du roi’ du rav Moshé Pell)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code