Shana tova oumétouka …

+ Shana tova oumétouka …

Le soir de Roch Hachana, nous formulons le souhait particulier suivant : « Que D. nous renouvelle une Shana (une année) tova (bonne) et métouka (douce).
Pourquoi ces 2 qualificatifs ; celui de ‘tova’ (bonne n’aurait-il pas suffit?

En réalité, ‘tova’ n’est pas suffisant.
En effet, l’on se doit de bénir pour le mal comme pour le bien ; ainsi, à l’écoute d’une mauvaise nouvelle, on doit prononcer la phrase suivante : « Cela aussi, est pour le bien … ».

C’est pourquoi, dans notre souhait, nous demandons que l’année soit non seulement bonne (=qu’elle soit dans le bien), mais aussi douce (=que ce bien nous soit agréable) …

Source (b »h) : Rabbi Shlomo Leïb Milantchshana (repris dans ‘le repas du roi’ du rav Moshé Pell)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code