Les nombreux mérites de porter les Téfilines …

+++ Les nombreux mérites de porter les Téfilines …

Au-delà de la dimension spirituelle, les téfilines apportent de nombreux bienfaits.

+ Guémara Ména’hot (44a) : « Celui qui porte des Tefilines mérite une longue vie »

+ Guémara Kidouchin (35b) :  » « [Ces paroles] doivent être un signe sur ton bras et un rappel au centre de ta tête afin que la Torah de D. soit dans ta bouche. » [De là, nous voyons que] la mitsva des Tefilines est comparable à toute la Torah. »

+ Guémara Kidouchin (37b) : « Rabbi Ichmaël enseigne : Accomplis ces mitsvot [la mitsva des Téfilines et celle du rachat du 1er né de l’âne] afin [de mériter] d’entrer en Israël. »

+ Guémara Méguila (16b) : [Concernant le verset : ] « Pour les juifs, ce n’étaient que joie rayonnante, contentement, allégresse et marques d’honneur » (Meguilat Esther 8:16).
[La guémara de commenter : ] « Honneur » fait référence aux Tefilines, comme le dit le verset : « Et tous les peuples de la terre verront que le nom de l’Éternel est associé au tien, et ils te redouteront. » (Devarim 28 :10). »

[De l’honneur aussi dans le monde à venir… « Une voix s’élèvera vers les anges qui gardent les portes [disant] :  » Donnez de la grandeur au duc du Roi – celui qui portait des Tefilines sur la tête et sur le bras. » – Sidour Beit Yaakov]

+ Midrach Bamidbar Rabba (12,3) :  » Grâce à la mitsva des Tefilines, on est protégé du mal par un millier d’anges. »

+ Chir Hachirim Rabba 2,17 :  » Hachem embrasse celui qui porte les Téfilines. »

+ Il est écrit dans le Zohar (Vaét’hanan 265a) :
 » Au moment où un homme se lève le matin, revêt son talit, met ses Téfilines sur son bras et sur sa tête, sort de chez lui et embrasse la mézouza : il est entouré de 4 anges saints qui s’attachent à lui, sortent avec lui l’accompagnent jusqu’à la synagogue et proclament à son intention : Faites honneur à celui qui est à l’image du Roi Saint. Faites honneur au fils du Roi.
Ils témoignent devant Hachem des bonnes actions de celui qui a mis les Téfilines et Hachem Lui-même est fier et proclame dans tous les mondes : Regardez, cette créature est mon œuvre !  »

+ Guémara Péssa’him 113b : « Celui qui ne met pas les Téfilines est compté parmi ceux qu’Hachem a banni. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code