« Hachem a dit à Israël : ‘Ouvrez-Moi une porte de Téchouva comme le chas d’une aiguille, et Je vous ouvrirai une porte dans laquelle des charrettes et des carrosses pourront entrer.’

Des charrettes et des carrosses remplis de quoi?
Pleins d’aide et d’assistance divine et de bénédictions spirituelles sans fin!  »

[midrach Chir haChirim rabba 5,6]

-> Selon le rabbi de Kotsk, la téchouva est vraiment à notre portée, puisque Hachem attendant uniquement que nous fassions un tout petit trou de la taille d’une aiguille, mais qui doit pénétrer totalement notre personnalité.
[à l’image d’une aiguille qui produit un trou minuscule, mais qui est très pénétrante en profondeur]

En résultant de cela, « des charrettes et des carrosses … pleins d’aide, d’assistance divine et de bénédictions spirituelles sans fin » vont venir vers nous.
Alors qu’est-ce qu’on attend pour faire une téchouva de tout cœur?

<———>

-> Dans ce monde, le yétser ara nous vend du vent, du vide, comme étant une merveille bien réelle! [à l’image de magnifique construction de type châteaux gonflables!]
En recherchant à tout prix la Vérité (celle de Hachem), nous agissons comme ce chas d’une aiguille qui va rentrer dans un ballon et le faire exploser.
En effet, ce n’est qu’en étant honnête dans notre démarche que nous pouvons espérer réduire à néant les manipulations de notre yétser ara.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code