« Ils quittèrent Kivrot haTaava et campèrent à ‘Hatsérot » (Massé 33,17)

Rabbi Yits’hak de Vorka fait remarquer que ce verset nous enseigne que pour vaincre le yétser ara en nous, il faut toujours se rappeler que ce monde est temporaire, qu’il doit être mis à profit pour préparer notre monde à venir.

« Ils quittèrent Kivrot haTaava » : comment peut-on enterrer (likvor) son envie (taava) et soumettre son yétser ara?

En se rappelant que ce n’est qu’une cour (‘hatser -> ‘hatsérot) devant une maison, qu’un couloir menant au palais (résidence principale).

Le rabbi de Vorka disait qu’en ayant cela à l’esprit, nous pouvons vaincre le yétser ara, qui à la venue du macchia’h sera égorgé.
[Pourquoi donner de l’importance à une réalité qui n’est pas éternelle à l’inverse de Hachem?]

=> Nous devons toujours méditer sur le fait que ce monde est passager et qu’on s’en séparera un jour pour se rendre dans le monde éternel, où la seule monnaie en cours proviendra de nos mitsvot accomplies dans ce monde.
Par cette réflexion, nous aurons conscience de l’essentiel et on pourra s’écarter et même “enterrer”(kivrot) les désirs (taava) et ne pas se laisser distraire.
[comme souhaite le yétser ara : « Tes paupières sont lourdes! Fait dodo dans ce monde! »].

<—>

+ Autre « formulation » de l’explication de Rabbi Yits’hak de Vorka :

-> « Kivrot Hataava » signifie littéralement : « l’enterrement du désir ».
L’homme doit savoir qu’il ne doit pas chercher à assouvir tous ses désirs dans ce monde, car celui qui court après tous les plaisirs, ces envies finiront par l’enterrer.
C’est pourquoi, l’homme doit voyager de Kivrot Hataava = il faut quitter et abandonner l’idée de satisfaire tous ses désirs, pour pas finir par être enterré par eux.

De la sorte, on campera à « Hatserot » signifiant « les cours » = L’homme prendra conscience que ce monde est à l’image d’une cour (l’accessoire, transitoire), qui mène au palais, qui est le monde futur (l’essentiel, la finalité, éternel).
Quand on voyagera et que l’on s’éloignera de la recherche de tous les plaisirs, on campera et on comprendra que ce monde n’est pas l’essentiel et n’est qu’un passage.
Ce n’est qu’une cour où on doit se préparer à entrer, après sa vie sur terre, dans le palais qui est le monde futur.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :