Message du mot : « Eikha »

+ Message du mot : « Eikha » :

Pendant la journée du 9 Av nous lisons la méguilat Eikha qui aborde la situation suivant la destruction du Temple :

-> selon le Ben Ish ‘Haï, le mot Eikha (איכה) est l’acronyme de : « ani yodéa kol anistarot » (« Je suis au courant de tout ce qui est caché » – אני יודע כל הנסתרות)

-> « Hachem appela Adam, et lui dit : « Où es-tu (ayéka)? » (Béréchit 3,9)
Le mot « Ayéka » (אַיֶּכָּה) s’écrit avec les mêmes lettres que : Eikha.

Selon le Ben Ich, un des sens de cette expression est qu’Hachem a déclaré à Adam : « Regarde comme tu es tombé bas! Qu’en est-il de ta grandeur!  »

<—>

-> Le mot : « Eikha » peut être décomposé en 2 mots : אי כה (é ko – où est ko?) qui expriment à la fois une question et une réponse.
QUESTION : [en cette période de destruction du Temple, d’exil] Les juifs demandent : Où est donc la réalisation de la promesse de D. à Avraham qui commence par le mot : ko (כה) : « Ainsi [ko, comme les étoiles,] sera ta descendance »?
RÉPONSE : A cette interrogation, Hachem répond par une autre question : eikha => où est ko? = Où est l’accomplissement de la Torah et des mitsvot que J’ai demandé lorsque j’ai dit à Moché : « Ainsi (ko) tu parleras à la maison de Yaakov »?
[Méam Loez – Eikha 1,1]

-> « Si vous suivez Mes lois et observez Mes commandements … Je maintiendrai Mon sanctuaire … Si vous ne M’écoutez pas et n’observez pas tous ces commandements … Je ferai tomber vos villes en ruines et rendrai vos sanctuaires désolés » (Vayikra 26,3-37)

-> Nos Sages racontent qu’au tout début de la Création, Hachem s’est tenu à Jérusalem et a prié : « Puissent Mes enfants accomplir Ma volonté afin que Je ne détruise pas Mon sanctuaire ».
Ce sont donc les fautes du peuple juif qui ont provoqué la décision Divine de détruire le Temple.
[Méam Loez – Eikha 2,8]

<————>

Les moments difficiles, les souffrances, nous poussent à nous interroger : « Est-ce que Hachem est bien présent? Et même s’il est là, comment peut-il laisser faire de telles horreurs? »

La période du 9 Av nous invite à prendre du recul :

-> Hachem est toujours présent, rien ne peut se faire sans son accord, et c’est uniquement Lui qui a une vision globale sur le déroulement des événements.

Acceptons de ne pas pouvoir comprendre tout ce qui se passe dans ce monde, et soyons confiants dans son pilotage par D.

-> Plutôt que de chercher à « critiquer » Hachem, à exiger des réponses (« tant que je ne comprends pas, je ne fais pas! »), à se poser en victime (« de toute façon Hachem ne m’aime pas! »), développons une attitude plus constructive, positive.

S’il y a des malheurs, c’est que j’ai ma part de responsabilité : Hachem m’envoie des difficultés pour que je me réveille, pour que je m’améliore, pour que je sois nettoyé des conséquences des fautes que j’ai pu faire.
Grâce à cela, je vais resplendir de beauté, je vais pouvoir m’approcher davantage de D. !!

Si mes fautes en sont à l’origine : Qu’est-ce que D. attend de moi? Que puis-je améliorer dans mon attitude afin de m’éviter des douleurs dans le futur?

=> On demande à Hachem de nous libérer de nos souffrances, de notre exil actuel, mais il est déjà au courant de cela.
En vérité, c’est surtout à nous-mêmes que ce message doit être entendu, et non uniquement récité.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :