Le pouvoir des larmes

+ Le pouvoir des larmes :

-> « Car Hachem a entendu le bruit de mes sanglots. Hachem a exaucé ma supplication, Hachem a accueilli ma prière » (Téhilim 6,9-10)

Le Chla haKadoch dit que les larmes sincères donnent bien plus de poids à la prière, et lorsqu’on ne parvient pas à pleurer, on devrait au moins prier d’une voix brisée avec « des bruits de sanglots ».

-> « La prière mêlée de larmes a un effet aussi certain que le remède prescrit par le plus expert des médecins »
[Ibn Ezra – commentaire Téhilim 39,13]

-> Du jour où le Temple a été détruit, toutes les portes de la prière ont été fermées. Cependant, les portes des larmes n’ont pas été scellées, car il est dit : « Ne reste pas silencieux devant mes larmes » (Téhilim 39,13).
[guémara Baba Métsia 59a]

-> « Les portes du Ciel ne sont jamais fermées aux larmes »
[guémara Béra’hot 32b]

-> Celui qui pleure en priant fait sangloter avec lui les étoiles et les constellations pour que sa prière soit écoutée.
[Chilté Guiborim – Mordé’haï – Béra’hot 4]

<—>

-> A quoi servent les portes des larmes si elles sont toujours ouvertes?

Le rabbi de Gour répond que s’il est vrai que les larmes sincères ont toujours droit d’entrée aux cieux, les portes restent en revanche verrouillées devant les larmes hypocrites.

Même si ces portes ne sont pas verrouillées, elles sont néanmoins fermées, et seul un puissant flot de larmes provenant des profondeurs de notre être est capable de les ouvrir.
[à l’image d’une grand porte majestueuse, qui nécessite que nous y consacrons toutes nos forces pour l’ouvrir!]

<—>

-> « Les larmes sont la transpiration de l’âme »
[Rabbi Samson Raphael Hirsch]

Devant les larmes de quelqu’un qui s’efforce d’ouvrir les portes de son cœur (au point d’en pleurer!), Hachem ouvre les portes des Cieux.

Les larmes ne doivent pas traduire le découragement ou la tristesse, mais plutôt cette émotion profonde face au Tout-Puissant.

[de même que l’on transpire lorsqu’il fait chaud, de même notre âme transpire (larmes) lorsque l’on désire ardemment être plus proche de D., lorsque l’on réalise à quel point notre sauvetage dépend uniquement de Hachem (comme un laser qui est puissant car c’est un concentré de faisceaux lumineux, de même notre prière est puissante et pleine de larmes car nous ne nous éparpillons pas en plusieurs scénario pour obtenir notre aide : il n’y a que TOI, papa Hachem!), …]

<—>

-> b’h, voir également : https://todahm.com/2018/08/08/les-larmes

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :