« Tu te réjouiras de tout le bon que Hachem ton D. t’a donné » (Ki Tavo 26,11)

-> Le Tiféret Chlomo commente :
Quand est-ce que quelqu’un peut se réjouir de « tout le bon »?
Quand il connaît celui qui lui fait ce cadeau.

A quoi est-ce que cela ressemble?

A quelqu’un qui reçoit un cadeau du roi. Certes, il a beau être heureux du fait même de la valeur du cadeau, mais sa joie est encore bien plus considérable du fait que ce soit le roi qui lui a fait ce cadeau.
L’importance de celui qui donne est l’essentiel de sa joie.

=> Ainsi : « Tu te réjouiras de tout le bon » = non pas seulement parce que c’est bon, mais surtout parce que c’est : « Hachem ton D. [qui] te l’a donné ».

[pour permettre la véritable existence de notre libre arbitre, nous n’avons pas conscience sur le moment de la bonté infinie que Hachem nous fait. D’ailleurs, nous en arrivons même parfois à nous persuader à tord que c’est une mauvaise chose.
C’est pourquoi, nous devons au moins toujours nous réjouir à l’idée que c’est le Maître du monde, Hachem, qui nous donne tout à chaque instant, à commencer par la vie!]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :