« [Il] fera expiation sur Sa terre et sur Son peuple » (Haazinou 32,43)

Ci-dessous, une partie du commentaire du Méam Loez sur ce verset :

-> Dans le midrach, nos Sages enseignent : Rabbi Méïr disait : « La terre d’Israël fait expiation pour quiconque y habite comme il est écrit : « Le peuple qui y habite voit sa faute levée » (Yéchayahou 33) … »
Le verset : « [Il] fera expiation sur Sa terre et sur Son peuple » vient nous préciser que c’est D., Lui-même, qui pardonne les fautes des juifs habitant en terre sainte.

-> Rabbi Méïr disait : Quiconque habite en terre d’Israël, lit le Shéma matin et soir et parle hébreu a une place au monde futur », car la reconnaissance de l’unité de D. se réalise principalement en terre d’Israël.

Nos Sages ajoutent : « Quiconque est enterré en terre d’Israël est comme enterré sous l’autel … »
Adam a été formé à partir de la terre prise à l’endroit de l’autel car c’est là qu’il obtiendra l’expiation pour ses fautes.

Lorsque nos Sages disent : « Quiconque est enterré en terre d’Israël est comme enterré sous l’autel », il s’agit du cas où un homme est mort avant d’avoir eu le temps de se repentir. Dans ce cas, la terre fait expiation pour lui comme s’il était enterré sous l’autel et comme si tous les sacrifices offerts venaient expier ses fautes.

-> Nos Sages disent : « Quiconque parcourt 4 coudées en terre d’Israël, toutes ses fautes lui seront pardonnées » …

-> Rabbi Yéhouda dit : « Heureux le sort de l’home qui a mérité de s’installer en terre sainte de son vivant! Quiconque a mérité de s’attacher à la terre d’Israël ici-bas méritera de s’attacher la terre d’Israël d’En-Haut après sa mort. »

De quiconque n’a pas eu ce mérite mais a été amené en terre sainte après sa mort pour y être enterré … l’âme de l’homme mort en diaspora le quitte dans le domaine des non-juifs alors que son corps entre dans le domaine de la terre d’Israël. C’est comme s’il profanait les choses saintes et sanctifiait les choses profanes.

-> « Quiconque a mérité que son âme le quitte en terre d’Israël, ses fautes lui sont pardonnées et il mérite de s’attacher à la Présence Divine, comme il est écrit : « [Il] fera expiation sur Sa terre et sur Son peuple »
Si de plus, il a acquis des mérites pendant sa vie, l’esprit saint reposera sur lui. »

-> Le Sifri rapporte que si un juif est assassiné par un non-juif, cela expie ses fautes au monde futur.

<—————————>

« La terre expiera pour son peuple » (Haazinou 32,43)

-> Le sens simple de ce verset est que la terre d’Israël apporte l’expiation à ceux qui y résident. Mais, on peut l’expliquer d’un point de vue moral.
« La terre » symbolise celui qui se rabaisse et se considère comme de la terre que tous peuvent piétiner. Cette qualité d’humilité et de modestie apporte l’expiation à ceux qui la détiennent.
Certes, en général un animal qui a un défaut et qui est brisé quelque part, ne sera pas valable et ne pourra pas apporter l’expiation à celui qui l’apporte en sacrifice. Mais en ce qui concerne l’homme, c’est l’homme qui aura son cœur brisé par l’humilité et la conscience de ses défauts, c’est un tel homme qui méritera la plus grande faveur d’Hachem, qui lui apportera l’expiation pour ses fautes. Comme le dit le verset : « Le meilleur sacrifice pour Hachem, c’est un esprit brisé. Un cœur brisé et contrit, Hachem, ne répugne pas ».
[rabbi Avraham de Slonim – le Yessod véChorech haAvoda]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :