Les 10 Commandements contiennent les 613 mitsvot de la Torah

+ Les 10 Commandements contiennent les 613 mitsvot de la Torah :

-> Si l’on compte les lettres des 10 Commandements, on en trouvera 620 :
– les 613 premières correspondent aux 613 mitsvot de la Torah, chaque lettre faisant allusion à une mitsva ;

– les 7 dernières lettres correspondent aux 7 jours de la Création pour nous enseigner que l’univers n’a été créé que pour la Torah.
[D’autres commentateurs affirment qu’elles renvoient aux 7 lois noa’hiques incombant à toute l’humanité.]

-> Rabbi Chimon dit : « Il y a 3 couronnes : la couronne de la Torah (כֶּתֶר תּוֹרָה), la couronne de la prêtrise et la couronne de la royauté » (Pirké Avot 4,13)

La valeur numérique de : « kéter » (כֶּתֶר) est de 620, comme le nombre de lettres contenues dans les 10 Commandements.
Cela nous enseigne que quiconque étudie dans une intention pure mérite la Couronne de la Torah.

[Néanmoins, si l’on inverse l’ordre des lettres du mot « kéter », on obtient le mot : « karét » (כרת), la punition de retranchement spirituel,] pour nous apprendre que si l’on n’a pas de bons motifs en étudiant la Torah, kéter (couronne) devient alors karét (retranchement) et l’homme est « retranché » de sa source spirituelle.

<—>

-> Les 10 Commandements sont constitués de 172 mots.
En hébreu, ce nombre s’écrit : קעב, dont les lettres forment le mot : עקב (ékév), qui signifie récompense, comme dans le verset : « Pour l’observance [des commandements], il y a une grande récompense (ékev) » (Téhilim 19,12).

Cela est également en allusion dans le passage de la prière : « Hachem méléh, Hachem mala’h, Hachem yimlo’h léolam vaéd » (Hachem est Roi, Hachem était Roi, Hachem sera Roi pour toujours – יהוה מלך יהוה מלך יהוה ימלוך לעולם ועד).
En effet, la valeur numérique de ce passage est de 620, comme le mot « kéter » (référence à la Couronne de la Torah), et au nombre de lettres contenues dans les 10 Commandements.

[la plus belle des récompenses de l’étude de la Torah est de faire régner Hachem dans le monde, et en nous même.
Plus il y a de Torah, plus on permet à D. d’être proche de nous, et il n’y a pas de plus grands kiff! ]

<—>

-> Le verset introduisant les 10 Commandements est : « Hachem prononça toutes ces paroles en disant » (Yitro 20,1 – וַיְדַבֵּר אֱלֹהִים, אֵת כָּל-הַדְּבָרִים הָאֵלֶּה לֵאמֹר).
Ce verset contient 7 mots et 28 lettres, comme le 1er verset de la Torah : « Au commencement, Hachem créa le ciel et la terre » (Béréchit 1,1 – בְּרֵאשִׁית, בָּרָא אֱלֹהִים, אֵת הַשָּׁמַיִם, וְאֵת הָאָרֶץ).

Le même nombre de lettres et de mots figure également dans la réponse du kadich : « yéhé chémé raba mévara’h léalam lé’almé almaya » (Que Son grand Nom soit béni pour toujours, pour toute éternité – יהא שמה רבא מברך לעלם ולעלמיה עלמיא).

=> Le Panéa’h Raza enseigne que ceci montre que lorsque l’on répond au kaddich avec ferveur, en prononçant chaque mot distinctement, on est considéré comme l’associé de Hachem dans la Création et comme ayant été présent au don des 10 Commandements Divins au mont Sinaï.

<—>

-> Le Léka’h Tov (Vaét’hanan) dit que les 10 Commandements correspondent aux 10 paroles par lesquelles D. a créé le monde (ainsi qu’aux 10 plaies d’Egypte).

Tant qu’Israël observe la Torah, le monde subsiste, sinon le monde connaît des catastrophes tragiques.
Hachem dit : « Si ce n’était pour Mon alliance de jour et de nuit, Je n’aurais pas fixé les décrets du ciel et de la terre » (Yirmiyahou 33,25).

Par l’étude de la Torah le jour et la nuit, le ciel et la terre subsistent. [Zohar – Vayikra]

<—>

-> « Une cuillère d’or de 10 sicles plein d’encens » (Bamidbar 7,14).

Le système de guématria At-Bach permet d’échanger au choix les lettres d’un mot : la 1ere lettre de l’alphabet (alèph) est échangée avec la dernière (tav), la 2e lettre (bét) avec l’avant dernière (shin), …
En appliquant cela uniquement sur la 1ere lettre du mot : « kétorét » (encens – קְטֹרֶת), on obtient : détorét (דטרת), qui a une valeur numérique de 613.
[en at-bach : le kouf devient dalét]

=> Ainsi en allusion, la cuillère de 10 sicles d’argent (référence aux 10 Commandements) contenait de l’encens (les 613 mitsvot). [rabbénou Bé’hayé]

Les 613 mitsvot de la Torah sont comprises dans les 10 Commandements.

[b’h, compilation personnelle issue du Méam Loez (Yitro 20,1)]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :