Le Nazir

+ Le Nazir (paracha Nasso) :

-> La Torah autorise un homme ou une femme à prendre volontairement le statut de « nazir », qui les soumet à 3 interdictions :
1°/ ne pas consommer des raisins ou des produits dérivés de la vigne ;
Le Ram’hal (Messilat Yécharim) dit que la Torah ajoute les dérivés de la vigne afin d’éviter que le nazir ne soit tenté par des aliments qui l’inciteraient à consommer la boisson interdite (le vin).
Il est important d’avoir des barrières personnelles autour des mitsvot négatives.

2°/ ne pas se couper les cheveux ;
Selon le Sforno, l’interdiction de se couper les cheveux aide le nazir à se débarrasser de l’envie de s’enorgueillir de sa beauté.
Le rav Shimshon Raphael Hirsch enseigne : « Le cheveu représente un facteur isolant pour le corps, parce qu’il le protège des éléments environnants.
En se laissant pousser les cheveux, le nazir érige une barrière entre lui et le monde extérieur, et peut ainsi vouer tous ses actes à D. »

3°/ ne pas se souiller par une dépouille humaine.
Le nazir se soumet à un degré de sainteté, qui est selon la Torah incompatible avec ces activités interdites.

<—–>

+ « Tous les jours de son abstinence, il est saint (kadoch) pour Hachem » (Nasso 6,8)

=> Comment le nazir devient-il « saint »?

-> Chaque juif contient en lui une part de sainteté, son âme, portion Divine « provenant de sous Son trône de gloire », et c’est le fait de l’allier au corps et à la matière, qui va voiler cette spiritualité.

Ainsi, il suffit à l’homme de se séparer de la matérialité, de mettre un frein à ses appétits physiques pour que l’âme fasse surface et surgisse dans toute sa vigueur, et pour que la sainteté dissimulée en elle puisse s’exprimer bien davantage dans la réalité.
[Sfat Emet]

-> Le culte du corps constitue le fondement de ce que nous appelons : « la culture occidentale ».
Mais la Torah suit quant à elle la voie radicalement opposée : l’homme doit concentrer tous ses efforts pour ne voir dans son corps qu’un instrument au service du spirituel, et nullement comme une source de jouissance.
En ce sens, la guémara (Nédarim 9b) rapporte comment une personne d’apparence magnifique est devenue nazir après avoir vue son reflet dans l’eau.

Le rav Chlomo Wolbe (Alé Chour) commente : qu’en voyant son beau reflet dans l’eau, cet homme sentit son mauvais penchant « bondir » en lui, et il était sûr que celui-ci tenterait de le faire trébucher. Il choisit alors de le combattre en devenant nazir, puisqu’au terme de sa période d’abstinence, il devra raser sa chevelure et la brûler pour D.
Cette décision prise dès les 1ers signes du mal, témoignait de la grande sainteté qui l’animait.

=> Nos Sages ne nous demandent pas de faire abstraction de notre corps et de nos pulsions.
Il ne faut pas nourrir les appétits du corps plus que le strictement nécessaire, et il faut élever spirituellement notre corps pour lui permettre d’accéder à l’éternité, au moment de la résurrection des morts.

Le nazir en se privant de matérialité va à l’encontre de la normalité de ce monde, et ancre d’à quel point nous devons tendre à dominer nos pulsions animal, pour permettre l’expression de toute la spiritualité qui est en nous.

[notre corps se libérant de ses pulsions animales, il peut alors se mettre au service de notre âme pour lui permettre de pleinement s’exprimer!]

<—>

-> Le rav Yéhouda Leib ‘Hasman (Or Yahel – tome III) rapporte qu’à la fin de sa période d’abstinence, le nazir doit apporter 2 sacrifices (v.6,14) :
1°/ une offrande de paix (chélamim) = car il doit se réjouir d’avoir pu se rapprocher de son Créateur en ayant accompli le but de son existence : soumettre son cœur à sa raison, en se séparant des tentations matérielles.

2°/ une offrande de réparation (‘hatat) = selon les mots du Ramban (v.6,11) : « parce qu’il retourne se souiller dans les tentations de ce monde ».
En effet, comment cet homme, après s’être élevé à un niveau où : « la couronne (nézer) de son D. est au-dessous de sa tête » (v.6,7), peut-il rejeter cette couronne et se laisser de nouveau aller à la matérialité.

[en ce sens, le Ibn Ezra dit que le mot nazir (נָזִיר) est issu de la racine : « nézer » (couronne – נֵזֶר).]

=> Que doit faire l’homme qui a déjà approché D.?
Il doit continuer à s’élever, un degré après l’autre (centimètre par centimètre), sur l’échelle de la spiritualité.

<—–>

+ « Et si un (de ses proches) meurt soudainement » (Nasso 6,9)

Ce verset envisage le cas où un Nazir perd un proche soudainement et qu’il se rend impur pour l’enterrer, malgré l’interdiction).
On peut s’interroger. En effet, le Cohen Gadol (le grand prêtre) aussi n’a pas le droit de se rendre impur même pour un proche. Ainsi, pourquoi la ToraH envisage le cas d’une mort soudaine d’un proche pour le Nazir et non pour le Cohen Gadol?

En réalité, avant son vœu, le Nazir avait le droit de se rendre impur au contact d’un mort, mais, il a décidé de devenir Nazir et de prendre sur lui des interdits et des rigueurs supplémentaires comme le fait de ne pas se rendre impur par un mort.
Or, quand quelqu’un s’ajoute volontairement des interdits et se crée une pression supplémentaire qu’il n’avait pas auparavant et que personne ne lui a demandé, alors le mauvais penchant fera tout pour le faire tomber. Ainsi, il se pourra qu’il arrive qu’il perde un proche soudainement.
Le Satan entraînera cela pour l’éprouver du fait de cette rigueur qu’il a prise sur lui alors qu’il en était dispensé.

Mais le Cohen, qui a l’interdit de se rendre impur de par son état naturel, et il ne se l’est pas imposé, pour lui le Satan ne s’évertuera pas à le faire trébucher, et il sera bien plus rare que cette situation de mort soudaine d’un proche n’arrive.
[rabbi Barou’h de Stotchin]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :