Min’ha de Shabbath

+ Min’ha de Shabbath :

-> « Ses joues sont comme un parterre d’aromates » (Chir haChirim 5,13)
Rabbi Yéhochoua ben Lévi explique : « chacune des 10 Paroles [contenue dans les Tables de la Loi] prononcées par Hachem a rempli le monde entier de parfum. »

Mais puisque le monde est rempli de parfum, grâce à la 1ere Parole, l’odeur due à la 2e Parole où va-t-elle (comment la reconnaître)?
Hachem fit sortir un vent de Son trésor qui répandit au loin chaque parfum, un à un (vers le Gan Eden).
[guémara Shabbath 88b]

-> Le Imré Pin’has enseigne :
Après que chacun des 10 parfums, associés aux 10 Paroles, se soit répandu dans l’espace du monde, pour être transféré vers le Gan Eden afin d’être remplacé par le parfum de la Parole suivant, le parfum de la dernière Parole n’avait pas besoin de quitter ce monde, car il n’y a pas eu une 11e Parole.

Or, les 10 Paroles ont été prononcées le jour du don de la Torah qui était un jour de Shabbath.
=> C’est pourquoi, chaque Shabbath, à la dernière prière (celle de min’ha), le parfum associé à la dernière Parole, qui s’est maintenu dans le monde, revient et confère à cet instant le caractère privilégié de : « ét ratson » (moment favorable) pour l’acceptation de nos prières.

<————————->

+ Pourquoi Hachem a-t-il accompagné chaque Parole d’un parfum?

-> Les parfums symbolisent le plaisir spirituel dont profitera l’âme dans le monde à venir pour avoir accompli les mitsvot sur terre.
En effet, la guémara (Béra’hot 43b) dit : « C’est l’âme qui tire profit de l’odeur d’un bon parfum et non pas le corps. »
Chacun de ces parfums sera transporté par un vent, qui symbolise la volonté d’Hachem, vers le Gan Eden où l’homme recevra sa plein récompense.
[Biour Aggadot Afiké Yam]

-> Dans la guémara (Yoma 76b), Rava dit : « sentir les aromates et les parfums réjouit la personne, ouvre son esprit et la rend clairvoyante. »
Hachem a donc accompagné chaque Parole prononcé d’un parfum, qui s’est répandu afin que les enfants d’Israël ouvrent leur esprit et deviennent plus clairvoyants afin d’accéder au secret de chaque Parole qui contient une multitude de lois complexes.
[Ben Ich ‘Haï]

-> Selon le Maharcha, ces différents parfums étaient nécessaires pour restaurer l’âme des enfants d’Israël qui tremblaient et défaillaient, impressionnés par les sons et le tremblement du mont Sinaï pendant le don de la Torah.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :