« Toutes les personnes (kol hanéfech) arrivant avec Yaakov d’Egypte, ses propres descendants, à part les épouses des fils de Yaakov, toutes ces personnes (kol néféch) [au nombre de] 66
… Toutes les personnes (kol hanéfech) de la maison de Yaakov arrivée en Egypte : 70. »
(Vayigach 46,26-27)

Comment comprendre l’utilisation d’un singulier : « hanéfech » pour faire allusion à une donnée plurielle : 70 personnes? Pourquoi n’est-il pas plutôt utilisé le pluriel : « hanéfachot »?

La réponse est que tous les membres du peuple d’Israël ne forment qu’une seule est même entité, provenant d’une seule âme spirituelle, que seule la matière semble diviser.

Chacun d’entre nous doit veiller à ne pas causer de préjudice à son prochain, car cela revient à porter atteinte à soi-même.
En aidant autrui, j’aide cette personne, et par ricochet tout le peuple d’Israël dans sa globalité, et donc par ricochet je m’aide moi-même.
Le : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » prend tout son sens!

<————–>

-> Dans la bénédiction « boré néfachot », il y a une contradiction apparente. En effet, nous disons tout d’abord : « [Hachem] créé des âmes nombreuses avec leurs manquements (besoins) » (boré néfachot rabbot vé’hesronam) , et ensuite : « pour donner la vie à chaque âme » (léa’hayot bahém néfech kol ‘haï).
Comment expliquer ce passage du pluriel au singulier?

Rav Eliyahou Chmouël Zakheim de répondre :
-> Rachi commente (Vayigach 46,26) :
Lorsque Essav a quitté Canaan (Israël), sa famille ne comptait que 6 personnes (lui-même et ses 5 fils), que le texte appelle « les gens (nafchot, au pluriel, littéralement : « les âmes ») de sa maison » (cf. Vayichla’h 36,6). En effet, ils adoraient des divinités multiples.
En revanche, la famille de Yaakov en comptait 70, et la Torah les appelle « personnes (néfech, au singulier, littéralement : « l’âme ») », parce qu’elles n’adoraient qu’un seul D.

Le rav Zakheim de continuer : Ceci est le sens simple (pschat), mais on peut le comprendre plus profondément ainsi :
– Hachem « boré néfachot rabot » = Il a créé de nombreuses nations qui idolâtrent plusieurs divinités, mais ces dernières sont pleines de défauts. [néfachot = pas fonction du nombre, mais en essence c’est le fait de donner de l’importance à plusieurs dieux]
Alors, pourquoi ont-elles été créées?
– « léa’hayot bahem néfech » = le monde entier n’a été créé que pour le profit du peuple juif, et tout ce que les autres nations accomplissent ne l’est uniquement pour Israël. [néfech = quelque soit le nombre, tant que l’objectif est de servir un Seul D. : Hachem!]

[Rav Zakheim précise qu’il a pu raconter ce dvar Torah au ‘Hafets ‘Haïm, qui l’a apprécié]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code