+ « Voyant les Égyptiens [litt. l’Égypte] à leur poursuite, le peuple fut rempli d’effroi. » (Béchala’h 14;10)

Rachi = [les Égyptiens se lancèrent à la poursuite des enfants d’Israël] avec un seul cœur, comme un seul homme.

Sur l’arrivée des enfants d’Israël au mont Sinaï (« Israël campa là » – Paracha Yitro) :
Rachi = comme un seul homme, avec un seul cœur.

Comment expliquer l’emploi des termes en sens inverse/contraire?

Le Rabbi de Sokhatchov (auteur du Avnei Nézer) donne l’explication suivante :
– A la racine, les enfants d’Israël sont réellement comme un seul homme.
Il ne leur manque qu’une volonté commune et un seul cœur pour être unis comme un seul homme.

– Quant à elles, les nations sont séparées à leur racine ; c’est uniquement leur cœur et leur volonté d’obtenir la même chose qui fait d’elles un seul homme.

———————————————————-

Le Maor vachéméch pose une question sur ce verset : « le peuple fut rempli d’effroi. Les enfants d’Israël crièrent vers D. » (14;10) :

Pourquoi ils crièrent vers D.?

= car un homme craignant vraiment D. a honte d’avoir peur d’autre chose que de D.
Ainsi, les bnei Israël crièrent car ils étaient contrariés d’avoir eu peur d’êtres humains, comme eux.

 

Source (b »h) : le livre « Mayana chel Torah » du Rav Alexander Zoucha Friedman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code