« Yitro dit : « Béni est D. qui vous a sauvés de la main de l’Égypte et de la main de Pharaon, qui a sauvé le peuple de sous la main de l’Égypte! » (Yitro 18;10)

-> La 1ere partie de ce verset indique que le converti occupe, d’une certaine manière, une position supérieure à celle d’un juif de naissance.

La guémara (‘Houlin 91b) enseigne : un juif est plus élevé qu’un ange, lequel ne peut dire le nom de D. qu’après 3 mots (« kadoch, kadoch, kadoch … » – saint, saint, saint …), tandis qu’un juif le prononce après 2 mots seulement (« shéma, Israël … » – Ecoute Israël …).

Or, nous constatons ici, que Yitro, le converti, a émis le nom de D. après un seul mot (« barou’h … » – béni [est] …), ce qui semble indiquer une position plus élevée que celle d’un juif de souche.

[le Gaon de Vilna – rapporté dans le « Talélei Orot » du Rav Yissa’har Dov Rubin]

<—>

-> Yitro envoya à Moché une lettre lui demandant de venir l’accueillir (midrach rabba sur – Yitro 18,6).
On pourrait se demander pourquoi Yitro tenait tant à ce que Moché sortît à sa rencontre …
Les intentions de Yitro étaient pures : il voulait que Moché lui témoigne du respect pour montrer au monde que Hachem apprécie les convertis, ce qui motivera d’autres à vouloir se convertir …
D’ailleurs, Hachem dit à Moché : « Tu dois l’accepter [Yitro] sans le décourager. Ne lui parle pas comme tu le ferais à d’autres non-juifs en voie de conversion. Tu eux être sûr que ses motifs sont absolument purs ».
[…]
Yitro se convertit en se faisant circoncire et en se trempant dans un mikvé, comme tous les autres convertis.
La Torah dit : « Yitro se réjouit (vayi’had) » (v.18,9) = il laissa un couteau aiguisé (‘had) couper sa chair pour se faire circoncire. Il accepta alors le joug Divin et le joug de la Torah et de ses commandements …

Aharon et tous les anciens d’Israël s’assirent ensuite pour manger avec Yitro. Normalement, la manne qui tombait le matin était entièrement consommé au repas du matin [le restant fondant].
Or Yitro arriva à midi. Nos Sages nous apprennent qu’en l’honneur de Yitro [symbolisant à ce moment les convertis], une part supplémentaire de manne tomba à midi. [ce qui témoigne d’à quel point Hachem aime les convertis pour réaliser spécialement pour eux un miracle de faire tomber de la manne.]
[Méam Loez – Yitro 18,6 ; 10-12]

<——->

-> De même que Yitro (grand prête de Midian) s’est élevé dans la Torah, de même ses descendants vont siéger au sein du Sanhédrin à Jérusalem, et une paracha de la Torah porte son nom (celle du don de la Torah!).

-> On peut également citer la conversion de Ruth, descendante de Eglon le roi de Moav, qui a mérité d’avoir dans sa descendance : le roi David et la lignée royale juive, incluant le machia’h.

Ruth et Yitro ont chacun été prêts à abandonner leur statut royal, leur honneur, leur richesse, .. afin de prendre sur eux le joug de la Torah et des mitsvot.
En apparence, ils ne manquaient absolument de rien, mais ils ont décidé de tout quitter pour rejoindre le peuple juif.

Rabbi David Pinto fait remarquer que Yitro a 7 noms différents (cf. la Mékhilta), et la paracha décrivant en détail le don de la Torah est appelée particulièrement par son nom : Yitro (יתרו), car seule la lettre « youd » (י) sépare : יתרו de רות (Ruth).
=> La leçon est que Yitro et Ruth se sont totalement attachés aux 10 (י) Commandements.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :