« Quiconque fait souffrir Israël devient un dirigeant. » (Guittin 56b)

+ « Ce fut, aux jours d’A’hachvéroch, c’est A’hachvéroch régnant de Hodou jusqu’à Kouch » (Méguilat Esther 1;1)

Guémara Guittin 56b = « Quiconque fait souffrir Israël devient un dirigeant. »

Puisque D. combat celui qui s’en prend à Son peuple, il ne sied pas à Sa gloire de livrer la guerre à un roi ayant un faible pouvoir.

A’hachvéroch n’était pas digne de régner ; il n’avait aucune aptitude à la royauté (cf.guémara Méguila 11a), mais du fait même qu’il s’en prenait à Israël et le tourmentait, il a pris de l’importance et a été hissé à la tête de tous les royaumes.

Après qu’il fut hissé à la tête des royaumes et qu’il devint un puissant chef « régnant de Hodou jusqu’à Kouch », c’est alors qu’est venue la délivrance …

 

Source (b »h) : compilation d’un dvar Torah issu du livre « Talélei Orot » du Rav Yissa’har Dov Rubin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code