« 100 socles pour les 100 talents, un talent par socle (adém) » (Pékoudé 38,27)

De même que le sanctuaire reposait sur 100 socles, chaque juif doit réciter 100 bénédictions par jour.
Comme les socles étaient les fondements du Michkan, les bénédictions sont les fondements de la sainteté de chaque juif.

Le mot adém (un socle – אדן) vient du mot adnout (autorité – אדנות).
Grâce aux bénédictions, l’homme témoigne que D. est maître de toute la création.

Les 100 bénédictions quotidiennes représentent 100 socles pour le sanctuaire de chaque juif.

Source (b »h) : le ‘Hidouchei Harim rapporté par le Rav Alexander Zoucha Friedman (dans son « mayana chel Torah »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code