+ A propos de la plaie du sang, il est écrit dans la Torah : « Les poissons du fleuve moururent, le fleuve devint infect et les Égyptiens ne purent boire de ses eaux » (Chémot 7;21)

« Les poissons du fleuve » —> est-ce que les poissons peuvent vivre en dehors de l’eau ?

La plaie du sang a pu avoir lieu de 2 façons :
1°/ toutes les eaux se sont transformées en sang, ne devenant eau, que lorsque les juifs remplissaient un verre.
OU :
2°/ il n’y avait aucun changement de l’eau, et c’est uniquement lorsque les Egyptiens se remplissaient un verre, que l’eau se transformait en sang.

Que s’est-il passé selon vous ?

– Le midrach (Midrach Rabba 9 ;9) nous explique que les Egyptiens étaient contraint d’acheter de l’eau aux juifs, qui ont alors profité de cette situation, en s’enrichissant.
– La Guémara Taanit 24a, nous apprend qu’il est interdit de tirer un bénéfice d’un miracle.

—> On peut alors répondre que les Egyptiens ont subi une double punition : l’eau ne se transformant en sang que lorsqu’ils désiraient en boire, et le fleuve dégageant une odeur horrible suite à la mort des poissons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code