Réflexion du ‘Hafets ‘Haïm sur la parnassa …

+ Réflexion du ‘Hafets ‘Haïm sur le fait de gagner sa parnassa (dit à des commerçants venus le visiter) :

« Dans toute action profane, on peut introduire une dimension sacrée.
Quand, vous vous donnez de la peine pour gagner votre parnassa, pensez que vous le faites afin de pouvoir vivre selon les lois de la Torah.

Lorsque vous voyagez pour votre gagne-pain, ce sera aussi considéré comme une mitsva et vous recevrez un salaire.
Il en sera de même dans tout ce que vous entreprenez : quand on s’est déplacé pour une mitsva, après 120 ans, même la boue qui s’attache aux souliers fait pencher la balance du bon côté. »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code