« Celui qui se met en colère est considéré comme un idolâtre. »
(guémara Nédarim 22a)

Selon Rabbi Chnéour Zalman (Séfér haTanya) = « Dès l’instant où il se met en colère, sa foi l’abandonne ; car s’il croyait alors que seul D. lui envoie cette épreuve, il ne s’en irriterait pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code