–> « Si l’homme veut être reconnu méritant aux yeux du Ciel, il doit faire partie de la communauté et être nécessaire aux autres, que ce soit sur le plan spirituel ou sur le plan matériel.
Qu’il ne soit pas vivant uniquement pour lui-seul. »

[le Saba de Kelm]

–> Le ‘hessed avec sa femme & ses enfants …
Suite à la citation du Saba de Kelm, ci-dessus, il peut paraître intéressant d’effectuer le rappel suivant :

« Tu dois aimer ton conjoint comme toi-même, parce que c’est justement toi-même : ni lui, ni toi, n’êtes un autre.

Le Zohar haKadoch expose de façon « séche » que celui qui  fait beaucoup de ‘hessed à l’extérieur de son foyer, sans réellement chercher à donner chez lui (avec ses proches), est une personne dont les actes de bonté n’ont que très peu de valeur.

La qualité de ba’al ‘hessed (un homme bon et généreux) ne peut se révéler que si le comportement d’une personne vis-à-vis de son conjoint et de ses enfants est en adéquation avec cette appellation. »

[issu du « Chéva’h Ichto » du Rav Ména’hem Berros]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code