« L’un des bien-aimés de D. est celui qui ne montre pas de colère. »

[guémara Pessa’him 113b]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code