Sim’ha Torah …

« Nous devons chérir les heures de Chémini Atsérét et Sim’ha Torah.
En  effet, à chaque instant, on peut remplir des sceaux et des barils de trésors ( =de bénédictions), matériellement et spirituellement, tout cela en dansant. »

[Rabbi Yossef Its’hak Schneerson]

Danser et se réjouir à Sim’ha Torah, nous donne la force d’être heureux toute l’année.
Or, le fait d’être véritablement joyeux a un pouvoir énorme, et peut forcer à briser les portails fermés bloquant le déversement de bienfaits, à briser les mauvais décrets.

<—>

-> « Sim’ha Torah signifie 2 choses : que nous faisons la fête (sim’ha) avec la Torah, et que la Torah fait la fête avec nous. »
[Rabbi Chnéour Zalman de Lyadi – le Baal haTanya]

<—>

Dans un mariage tout le monde sait qui est la Kala et on la reconnait,
Elle est vêtue d’une belle robe blanche et tout le monde danse autour d’elle.
Seulement qui est le ‘hatan?
Il n’a rien de special, il est vêtu d’une chemise et d’un pantalon comme tout le monde.
Alors comment savoir qui est le Hatan?

La réponse est simple:
Il faut attendre la fin de la soirée quand tout le monde rentre chez soi, et la personne qui prend avec lui la Kala, c’est le Hatan!!

A Simha Torah on voit clairement la Torah. Tout le monde est joyeux et danse autour d’elle.
Cependant on se demande qui est le ‘hatan? Qui est- ce qui est vraiment attaché a elle?
Qui?
= C’est celui qui après Sim’ha Torah va prendre la Torah avec lui et il va en prendre soin, il va la pratiquer!
C’est celui qui fera rentrer la Torah dans sa maison durant toute la suite de l’année!

Source : FB – Ruben Rosh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code