Souccot & la tolérance …

+ Souccot & la tolérance …

Il est écrit dans le Téhilim 90 : « Les jours de nos années en elles sont de 70 ans, et si (la nature) est forte 80 ans »

Les 7 jours de Souccot renvoient à ces 70 ans d’espérance de vie d’un homme.

La Soucca, lieu d’habitation temporaire, contrastant avec la solidité de notre logement permanent, est le symbole de notre existence terrestre qui n’est que transitoire, et c’est ainsi que notre existence doit être consacrée à une préparation pour le monde éternel.

Il arrive souvent que de luxueux manoirs soient habités par des gens qui sont malheureux.
=> le message de la Soucca est que quels que soient nos biens matériels, une joie ultime/éternelle nous est réservée, pour autant que nous suivons la volonté de D. (à l’image de la Soucca, où l’on se trouve totalement entouré par la mitsva de D.).

La Soucca, nous met face au fait que notre vie est éphémère (il ne reste aucune personne dans l’histoire de l’humanité quelqu’elle soit pour dire le contraire! – arriver à avoir plus de 100 ans, c’est rentrer dans les records de longévité!!).

=> face à ce constat, qu’on doit toujours avoir en tête, on arrive à être plus tolérant, on se prend moins la tête avec autrui, car tout devient alors futile, éphémère (mon égo n’étant plus éternel, seul D., l’Eternel, l’étant …).

=> Profitons de notre courte vie, ensemble, plutôt que de se disputer!

Comme le rav Israël de Sarcelles disait : « Pour se disputer, il faut 2 personnes, et je ne veux pas être cette 2e personne. »

Source (b »h) : compilation personnelle de dvar Torah du rav Avraham Twerski et du rav Daniel Abdelhak

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code