« Si quelqu’un te dit : « J’ai essayé, mais je n’ai pas réussi », ne le crois pas. »
[guémara Méguila 6b]

L’un des maîtres ‘hassiques expliquait ce verset de la façon suivante :
« Ne crois pas » signifie : « n’accepte pas l’idée d’échec car, même si l’objectif fixé n’est pas atteint, le seul fait d’avoir essayé constitue en lui-même un immense succès. »

Les gens sont souvent très critiques envers eux-mêmes lorsqu’ils ne parviennent pas à atteindre un objectif défini (c’est une stratégie du yétser ara afin de démotiver une personne, le paralysant et l’empêchant ainsi d’agir pour le bien).

Nos Sages nous disent : « Il ne t’appartient pas de finir le travail, mais tu n’es pourtant pas libre de t’en désister » (Pirké Avot 2,21).

==> Nous avons pour seule tâche de tout mettre en oeuvre pour réaliser notre objectif.
Cet effort constitue notre réussite, l’issue finale se trouve entre les mains de D.

 

Source (b »h) : issu d’un dvar Torah du rav Avraham Twerski

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code