L’unité du peuple juif

+ L’unité du peuple juif :

-> « Quand un homme se coupe un doigt de la main gauche en découpant de la viande, lui viendrait-il à l’esprit de prendre le couteau, et de se couper un doigt de la main droite?
C’est un seul corps …

De même, les enfants d’Israël sont garants l’un de l’autre, et il ne saurait y avoir entre eux, ni vengeance, ni rancune. »

[Guémara Talmud de Jérusalem – Nédarim 9,4]

-> Le ‘Hazon Ich (Kovets Igros II,62) explique que de même que chacun des membres et des organes d’un corps ont une utilité, de même, le peuple juif, qui est semblable à un corps, est composé d’une multitude d’individus dont chacun a une mission dans la vie qui lui est propre.

-> Rabbi Yehezkel Levinstein (Ohr Yéhezkel – Middot) dit que malgré le fait que nous ayons tous des corps et des aspirations personnelles différentes, nous partageons une âme juive commune, qui aspire à l’unité, à l’image d’une famille dispersée qui se retrouve réunie lors d’une joie familiale.

Il fait également remarquer que lorsque nos ennemis souhaitent nous exterminer, cela conduit à mettre de côté toute distinction entre nous (dont l’origine est dans la matérialité), et à nous voir tous comme une seule entité : des juifs (dont l’origine est la spiritualité, le service de D.).

Rabbi Yehezkel d’enseigner que lorsque nous faisons des efforts afin de nous rapprocher de D., la distance entre nous diminue.

-> Le Tomer Déborah enseigne : « Toutes les âmes juives sont liées ensemble, chacune a son lot, son destin … lorsqu’une personne faute, elle va s’endommager elle-même, et ainsi que le destin de son prochain ».

-> « C’est parce qu’il y a de l’amour entre une personne et son prochain, que le peuple juif peut être considéré comme un seul corps, et qu’il peut alors véritablement s’unir pour accomplir pleinement toutes les mitsvot »
[le Anaf Yossef – guémara Shabbath 31a
-> sur le fait que plusieurs mitsvot ne sont réalisables que par certaines personnes – ex: un Cohen, un Lévi, un riche, …
La religion juive, par nature, impose une cohésion afin que l’on puisse être quitte de toutes les mitsvot.]

<——————>

+ « Rassemblez-vous et je vous dirai ce qui vous arrivera à la fin des jours. Regroupez-vous et écoutez » (Béréchit 49,1-2)

Le Rambam explique « la fin des jours » comme en relation avec les jours du Machia’h.
Par ces mots, Yaakov révèle à ses descendants la condition nécessaire à l’accueil de la guéoula : « Regroupez-vous ».

-> Le midrach (Béréchit rabba 98,1) dit : « A l’heure où les juifs s’unissent et se rassemblent ensembles, vous serez délivrés »

-> Un autre midrach (Tan’houma Nitsavim) va en ce sens : « Lorsque les juifs sont liés ensembles, ils accueilleront la présence divine »

<——————>

-> « Israël campa là en face de la montagne » (Chémot 19,2)

Rachi de commenter : « la multitude des enfants d’Israël a campé comme un seul homme, animé d’un seul et même désir ».

Selon le midrach (Masseches Déréh Eretz – Pérék Shalom), D. a dit : »Parce que le peuple juif déteste la discorde et aime la paix, qu’il a campé comme un, alors maintenant, je vais lui donner la Torah ».

<——————>

+ Dans la Torah, pour décrire Yaakov et sa famille descendant en Egypte, il est écrit :
-> « Toutes les personnes arrivant avec Yaakov en Egypte … toutes ces personnes (néfech) [au nombre de] 70 » (Béréchit 46,26)
-> « Toutes les personnes (néfech) issues du flanc de Yaakov étaient 70 âmes » (Chémot 1,5)

On peut remarquer qu’un terme pluriel (des personnes, âmes) est dénommé par un terme singulier (néfech : une âme).
De plus, ce terme de néfech (âme) renvoie à une notion de spiritualité.

=> Ainsi, nos ancêtres nous apprennent que dans l’exil, la nation juive se doit de rester unie, et cela passe par un objectif spirituel commun.

<——————>

-> Mordé’haï dit à Esther : « Va rassembler tous les juifs » (Méguilat Esther 4,16)

Le Maharal dit que c’est parce que les juifs se sont rassembler tous ensemble, afin de se tourner vers D., en prières et en téchouva, que la délivrance est arrivée.

Une brindille se casse facilement, mais un beau bouquet de brindilles est très difficilement cassable.
Telle est la force de l’unité …
<——————>

-> Egalement sur ce sujet (b’h) : https://todahm.com/2017/09/27/5662
-> et aussi (b’h) : https://todahm.com/2019/10/03/10956

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

One Response to L’unité du peuple juif

  1. Ping: Aux délices de la Torah

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :