3 Questions/Réponses – Paracha Balak

+ 3 Questions/Réponses – Paracha Balak :

1°/ Il est écrit : « 10 objets furent créés la veille du Chabbat [de la Création] au crépuscule. Ce sont : … la bouche de l’ânesse [de Bilaam] … » (Pirké Avot 5,6).

Est-ce que cela signifie que cette ânesse existe depuis la Création du monde, ayant alors plus de 2000 ans?

Rav Yaakov Emden affirme qu’un animal peut vivre autant d’années, et cite le midrach (Béréchit rabba 12,18) rapportant que les taureaux donnés par les chefs de tribu à l’inauguration du Michkan ont vécu jusqu’à la construction du Temple, où ils y ont été offerts en tant que sacrifices, et ce après avoir vécu pratiquement 500 années.

Le Pirké déRabbi Eliézer enseigne que l’âne utilisé par Avraham pour aller à la Akéda, était le fils de celui de Bilam qui avait été créé à la fin de la semaine de la Création.

D’autres Sages comme le Barténoura, ne sont pas d’accords et affirment qu’en cette veille du 1er Shabbath de la Création, ce n’est pas l’âne qui a été créé mais sa capacité de pouvoir parler.

<———————>

2°/ Lorsque l’ânesse a essayé d’éviter l’ange sur son chemin, Bil’am s’est énervé contre elle, la frappant et la menaçant de mort (cf.v.22,23).
Pourquoi Bil’am n’a-t-il pas utilisé le pouvoir de sa langue en la maudissant?

Le Baal haTourim rapporte qu’il n’avait pas la capacité de maudire à tout moment.
La guémara (Béra’hot 7a) enseigne qu’il savait déterminer le très bref instant dans la journée durant lequel Hachem est en colère, et il l’exploitait pour maudire.

Au moment de sa confrontation avec l’âne, il avait conscience que D. n’était pas en colère, et il ne pouvait ainsi pas la maudire.
De plus, Bilam souhaitait plus tard dans cette même journée maudire le peuple d’Israël, et en le faisant sur son ânesse aurait utilisé tout son quota, l’empêchant d’agir contre les juifs.

Le Oznaïm laTorah explique qu’une malédiction de Bilam n’avait pas un effet magique.
Il avait la capacité d’exploiter la source d’impureté présente dans une personne afin de la pousser à fauter. Ces fautes commises entraînent alors une punition sur cette personne.

Ainsi, son pouvoir ne pouvait s’appliquer qu’aux hommes, et non aux animaux (qui n’ont pas de libre arbitre).

<———————>

3°/ Le 24 mai 1844, Samuel Morse a envoyé le 1er message télégraphique constitué de points et de traits (le morse).
Quel était ce message? Quel est le rapport avec la paracha Balak?

Le message était : « What has God wrought ».

Or, lorsque nous prenons une bible traduite en anglais, nous retrouvons ce même message dans la paracha Balak : ma paal El (« ce que D. a accompli » – מַה-פָּעַל, אֵל – Balak 23,23)

=> Quel message approprié provenant de l’inventeur pour reconnaître que la véritable origine de son invention est le Créateur (Hachem).

Bil’am et Balak avaient beau utiliser les moyens de communication les plus efficaces pour maudire Israël, ils ont compris qu’absolument rien ne peut se passer si Hachem n’en a pas donné son accord.

A notre époque où l’on a pu constater énormément d’évolutions depuis la création du morse, combien doit-on voir derrière chaque outil technologique Hachem et non uniquement la main de l’homme.
Combien nous nous devons de remercier Hachem pour tout ce confort de vie (par rapport à nos ancêtres), et combien devons-nous l’utiliser à bon escient, et non pour tuer le temps, voir nous détruire spirituellement parlant.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :