3 Questions/Réponses – Paracha Noa’h

+ 3 Questions/Réponses – Paracha Noa’h

1°/ Qui est né dans l’Arche de Noa’h?

Le midrach rapporte que le géant Og a survécu au déluge en s’accrochant à l’Arche. Il habitait sur le toit et recevait quotidiennement sa nourriture par Noa’h au travers d’un trou.

La guémara (Nida 61a) dit que Si’hon et Og étaient frères.
On a vu comment son frère a pu survivre, mais comment Si’hon a-t-il pu également vivre sachant qu’il n’a été tué qu’à la fin des 40 années dans le désert des juifs, suivant leur sortie d’Egypte.

Si’hon n’a pas pu naître après le déluge car tous les géants sont morts pendant le déluge.
De plus, il n’y avait pas de relation conjugale dans l’Arche, par respect pour la détresse qui régnait dans le monde pendant le déluge.

Le Daat Zékénim (Bamidbar 21,34) explique qu’après la naissance de Og, sa mère alors enceinte de lui (Si’hon), a quitté son père, et s’est remarié avec ‘Ham, le fils de Noa’h, ce qui lui a donné le droit de rentrer dans l’Arche.

=> Puisqu’elle était déjà enceinte à son entrée et que le séjour y a duré 1 an (cf.Rachi Noa’h 8,14), c’est que forcément elle y a donné naissance à Si’hon.

<——————–>

2°/ Comment Noa’h a-t-il pu prendre le risque d’envoyer le corbeau et la colombe pour savoir si les eaux du déluge avaient reculé? En effet, en ne revenant pas, cela aurait entraîné la disparition de ces 2 espèces!

Le Nétsiv (Haémék Davar) est d’avis que ce corbeau et cette colombe qui ont été envoyés, ne font pas partie des paires ordonnées par Hachem : « de tous les êtres vivants, de chaque espèce, tu en recueilleras deux dans l’arche pour les conserver avec toi » (Noa’h 6,19).

En réalité, puisque Noa’h était une personne respectée avant le déluge, il suivait la pratique des nobles de l’époque d’avoir un oiseau de compagnie, qui était considéré comme un membre du foyer et pouvait ainsi rentrer dans l’Arche en tant que : « toi et toute ta famille, dans l’arche » (Noa’h 71).

=> On comprend ainsi pourquoi leur utilisation ne compromettait en rien l’avenir de ces espèces, puisqu’il y avait encore dans l’Arche une paire de corbeau et une paire de colombe.

-> La colombe avait été entraînée afin de parcourir de longues distances afin de délivrer du courrier et transporter de petits objets dans sa bouche.
Au cours de sa 1ere mission, elle n’a rien trouvé à mettre dans sa bouche et elle était alors remplie de honte d’avoir raté sa mission en revenant la bouche vide : « elle revint vers lui, vers l’arche » (Noa’h 8,9).
Observant qu’elle n’osait pas s’approcher davantage : « il étendit sa main, la prit et l’amena à lui » (Noa’h 8,9).
=> Noa’h a compris ce qu’elle ressentait, l’a réchauffant et lui redonnant des forces.

Le Netsiv de commenter : La compassion de Noa’h nous enseigne que l’on doit réserver autant d’égards à un messager qui échoue qu’à celui qui réussit, si l’échec ne lui est pas imputable.

[On peut naturellement être déçu qu’une chose n’a pas marché, mais celui qui a fait de son mieux n’y est pour rien et ne doit pas recevoir en salaire toute notre frustration!
Au contraire, nous devons lui témoigner beaucoup d’attention, d’encouragements, afin de lui redonner le moral.]

-> Sachant que Noa’h attendrait l’ordre divin pour sortir de l’Arche, pourquoi a-t-il souhaité envoyer le corbeau et la colombe?

Noa’h avait tellement envie de remercier Hachem pour l’incroyable miracle qu’Il a fait pour lui, qu’il les envoya afin de savoir si le déluge était terminé afin de pouvoir alors pleinement remercier D.

<——————–>

3°/ « Tu feras [cette] Arche en compartiments » (Noa’h 6,14)
En quoi ce détail est-il si important?

-> Selon Rachi (Noa’h 6,13) le déluge est venu en punition à 2 fautes : le vol et l’immoralité.

-> Rabbi Shalom Erlanger dit qu’elles ont pour origine un manque de limitations, puisque les contemporains de Noa’h étaient incapables de reconnaître ce qui appartenait à qui, et à en respecter les limites.
C’est pourquoi, ils ont été punis par le déluge (maboul), qui est lié au mot : bilboul (un mélange), puisque les eaux se sont mélangées entre elles, amenant la dévastation sur tout le monde, sans respecter les limites qui leurs sont normalement assignées.
[à l’image des hommes d’alors, les eaux sont sorties de leurs lieux réservés, partant et revenant selon leur désir, ce qui n’amena que destruction).

Pour cette raison, Hachem a insisté sur le fait que Noa’h fasse des compartiments, des espaces avec des limitations.
Noa’h rectifie alors la faute de sa génération, ce qui lui permet d’être sauvé des eaux du déluge.

[nous devons de même savoir que ce qui appartient à autrui ne fait pas partie de notre zone, nous ne devons ainsi pas le convoiter!
Il faut se satisfaire du « compartiment » que Hachem nous accorde, car étant le meilleur pour notre mission dans ce monde, et éviter de se gâcher la vie en étant perpétuellement à la recherche de ce qu’il y a dans le compartiment de quelqu’un d’autre!]

-> Mais combien y avait-il de compartiments dans l’Arche de Noa’h?

Le Yalkout Chimoni rapporte une divergence à ce sujet :
– selon rav Yéhouda, il y avait 360 compartiments, chacun mesurant 10 coudées sur 10 coudées (entre 23 et 32 m2);
– selon rav Né’hémia, il y avait 900 compartiments, chacun mesurant 6 coudées sur 6 coudées (entre 8 et 12 m2).
[Il y avait un total de 3 étages dans l’Arche]

-> Pourquoi la punition est-elle venue particulière par un déluge?

La guémara (Baba Batra 16a) nous enseigne que D. crée non seulement chaque goutte de pluie dans les nuages, mais en plus, Il va créer pour chacune d’elles un parcours de descente unique.
En effet, si 2 gouttes venaient à tomber via un même circuit, cela endommagerait les récoltes.

Le Kli Yakar dit que puisque les voleurs entraient dans le territoire d’autrui comme ils en avaient envie, alors de même ils vont mourir par un déluge dans lequel chaque goutte d’eau utilisera le trajet personnel d’une autre, amenant ainsi la destruction sur le monde.

<——————–>

+ Bonus (b’h) – Le saviez-vous? :

-> Le déluge (année 1656 de la Création) n’est pas la 1ere inondation majeure que connu le monde.
En effet, le midrach rapporte qu’à l’époque de Enoch (qui a vécu de 235 à 1042 de la Création), sa génération a été punie pour sa pratique de l’idolâtrie, par le fait que l’océan a débordé jusqu’à submerger 1/3 du monde.
Rachi ajoute qu’en ne tirant pas de leçon, les contemporains de Noa’h vont être punis plus sévèrement par une 2e inondation plus conséquente.

-> La guémara rapporte que pendant toute la semaine qui a précédé le déluge, Hachem a changé les lois de la nature, entraînant que le soleil se lève à l’ouest et se couche à l’est, afin d’avertir les hommes qu’ils allaient être détruits, s’ils ne faisaient pas téchouva.

-> Selon le Yalkout Chimoni (Esther 1056), lorsque la femme de Haman lui conseilla de faire une potence « haute de 50 coudées » (méguila Esther 5,14), soit entre 23 et 30 mètres de hauteur, il a cherché partout une poutre en bois de cette dimension.
Il n’y a réussi que lorsqu’il a trouvé une poutre restant de l’Arche de Noa’h (également « 50 coudées sa largeur » – Noa’h 6,15).
Il l’a alors utilisé pour construire la potence sur laquelle il sera finalement pendu.

-> Il est écrit au sujet de la génération de la Tour de Babel : « Confondons leur langage de sorte que l’un ne puisse comprendre le langage de l’autre » (Noa’h 11,7).
C’est à partir de là que sont nées les 70 langues différentes de base de notre monde.
Mais quand sera-t-il à l’époque du machia’h?

Le Métsoudot David (se basant sur Tséfania 3,9) explique que toute l’humanité parlera alors le lachon hakodech (la langue sainte, l’hébreu).

<—>

-> Avant la destruction de la Tour de Babel, toutes les nations parlaient un langage commun : la langue sacrée. De plus, chaque nation possédait son propre langage.
Cela est exprimé dans le verset (Noa’h 11,1) : « toute la terre avait une même langue » = signifiant la langue sacrée ; « et des paroles semblables » = faisant référence aux langues nationales particulières.

=> [Ainsi, jusqu’à la Tour de Babel], la langue avec laquelle les différentes nations communiquaient était la langue sainte : l’hébreu.
La punition que D. leur a infligé était qu’Il leur a ôté la maîtrise de la langue sainte.
[le Imré Pin’has – Noa’h 11]

<———>

-> L’Arche de Noa’h avaient les dimensions suivantes :
– sa longueur = entre 144 et 171 mètres ;
– sa largueur = entre 24 et 29 mètres ;
– sa hauteur = entre 14 et 17 mètres.

Peux-t-on également connaître le poids de l’Arche de Noa’h?

-> Rachi dit : « On apprend que l’arche était enfoncée de 11 coudées au-dessous du niveau des eaux … c’était le mois de av, qui est le 10e mois à compter de ‘hechvan pendant lequel les pluies ont commencé de tomber. »

Le rav Moché Heinemann y appliquant le principe de flottaison, faisant que le poids d’un objet flottant est similaire au poids de l’eau déplacée.
Ici le déplacement d’eau est de : 300 (longueur) * 50 (largueur) * 11 (profondeur d’eau) = 165 000 coudées cube.

Il faut prendre en compte le fait que l’eau de mer a une densité d’environ : 1 025 kg/m3

La guémara (Roch Hachana 12a) dit que l’eau a bouilli pendant les 40 jours qu’a duré le déluge. Cependant, la donnée de Rachi est du 1er Av, qui était 150 jours après la fin du déluge. L’eau y avait sûrement retrouvé sa température normale.

Après calcul, le rav Heinemann rapporte que l’Arche de Noa’h avait un poids total entre 21 tonnes (avis de rav Avraham ‘Haïm Naé sur la mesure d’une coudée) et 36 tonnes (selon l’avis du ‘Hazon Ich sur la taille d’une coudée).

<——————–>

Les personnages de la Torah qui sont nés déjà circoncis sont :
-> Adam (midrach Tan’houma Noa’h 5) ;
-> son fils ‘Hét (cf.Béréchit 5,3 : formé à l’image de Adam) ;
-> Noa’h, Yaakov et Iyov qui ont tous été dénommés « tam », en référence au fait d’être nés circoncis (Béréchit 6,9 ; Béréchit 25,27 et Iyov 1,8) ;
-> Yossef (cf.Béréchit 37,2 : du fait qu’il est comparé à Yaakov) ,
-> Moché (à sa naissance il est appelé « tov » en référence à cela) ;

-> Le Avot déRabbi Nathan (2,5) ajoute que : Chèm, Bil’am, Chmouël, David, Yirmiyahou et Zéroubavél sont tous nés circoncis.
-> Le Panéa’h Raza est d’avis que tous les enfants de Noa’h sont nés circoncis (pas uniquement Chèm).

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :