La ville de Sodome

+ La ville de Sodome :

-> Sodome était une ville très riche, exportant de l’or et des pierres précieuses.
La région dans laquelle elle se trouvait recelait d’immenses ressources et sa population n’avait aucun soucis d’argent. Aucune autre ville n’était bénie comme Sodome.

Pourtant, ses habitants étaient profondément méchants. Sodome s’est distinguée par 4 péchés :
1°/ Ses habitants avaient un comportement sexuel immoral.
A 6 heures de Sodome, il y avait une oasis composé d’agréables sources et d’arbres fruitiers magnifiques.
Aux mois d’été, les habitants des 5 cités : Sodome, Gomorrhe, Adma, Tsévoyim et Tsoar, s’y réunissaient et célébraient un carnaval.
Pendant 4 jours et 4 nuits, ils mangeant, buvaient et s’offraient mille plaisirs.
Hommes et femmes se mélangeaient sans tenir compte des liens maritaux ou familiaux. Ils s’adonnaient ainsi à l’adultère, l’inceste et à l’homosexualité.

<—>

2°/ Ils interdisaient aux voyageurs de traverser leur ville.
La règle établie voulait que personne n’accorde l’hospitalité, et que tout visiteur devait passer la nuit dehors.
Même les arbres avaient été coupés afin d’empêcher les oiseaux d’y trouver refuge.
Quiconque transgressait cette loi devait être brûlé vif.
[…]

Les sodomites détestaient l’idée de l’hospitalité. Ils avaient conçu des lits très « spéciaux » qu’ils proposaient aux visiteurs désireux de se reposer.
Dès lors que le voyageur épuisé s’était confortablement installé, son repos était brutalement interrompu.
– S’il avait une grande taille, on lui donnait un lit court et ses pieds étaient coupés pour qu’ils ne dépassent pas.
– Les individus petits, quant à eux, étaient mis dans de grands lits. Trois hommes tiraient alors ses bras, tandis que 3 autres lui écartelaient les jambes afin qu’il ait la taille requise.
Ils riaient des cris de souffrance de leurs victimes.
[…]

Loth avait une fille, Plétit, mariée à un sodomite.
Un jour, un pauvre lui demanda l’aumône car tout le monde lui refusait la moindre nourriture.
Plétit eut pitié de lui, et en secret lui apporta à manger.

Chaque fois qu’elle se rendait au puits, elle cachait une miche de pain qu’elle laissait pour le pauvre homme. Ce manège ne dura qu’un temps.
En effet, les autorités surveillaient cet indigent et attendaient qu’il meure de faim.
Voyant qu’il restait en bonne santé, ils suspectèrent qu’on lui venait en aide. Ils décidèrent de mener une enquête.
Trois sodomites suivirent les faits et gestes du pauvre, et découvrirent rapidement le manège de la fille de Loth.
Elle fut arrêtée et condamnée à être brûlée vive.
On dressa un bûcher et toute la population fut invitée à assister à ce « spectacle ».

Un jour, une jeune fille fut accusé d’un « crime » identique. Elle fut condamnée à être recouverte de miel de la tête aux pieds, et fut ensuite jetée dans une fourmilière.
Lorsque les fourmis commencèrent à manger sa peau, ses cris déchirants auraient figé de terreur qui que ce soi. Pourtant, aucun des monstres de Sodome n’eut pitié d’elle.

<—>

3°/ La corruption régnait dans Sodome.
[Au-delà de favoriser l’appropriation finale des biens des voyageurs,] les lois de Sodome étaient injustes et favorisaient toujours les riches.
Par exemple, un homme qui possédait une vache devait s’occuper de tout le bétail de la ville un jour par an. Par contre, celui qui n’en avait pas devait le faire 2 jours par an.
[…]

4°/ Le meurtre était chose courante à Sodome. La justice dévoyée de ces villes provoqua la mort de nombreux innocents, puisque favorable aux criminels.

<————->

-> Les sodomites étaient si réchaïm (impies) et si corrompus qu’ils méritaient d’être détruits jusqu’au dernier. Même s’ils s’étaient repentis, ils n’auraient pas pu être pardonnés. Pourtant, Hachem eut pitié d’eux et leur donna la possibilité de changer leur voie.

Ces villes existaient depuis 52 ans. Or, 25 années avant leur destruction, Hachem leur envoya des présages les avertissant du destin qui les attendait : des tremblements de terre secouèrent toute la région, et après chacun d’eux, un arc en ciel apparaissait.
Des pluies diluviennes tombèrent également, les prêtes virent dans ces signes une catastrophes imminente. Malgré tout, ils ne modifient pas leur comportement.
[…]

Selon certains commentateurs, le cri de la jeune fille dévorée vivante par les fourmis, aurait incité la justice Divine à mettre au banc des accusés ces 2 villes.
[…]

En général, Hachem châtie ceux qui ont le cœur dur face à un pauvre.
La plainte de l’indigent monte aux cieux. Il ne faut jamais donner la possibilité à un pauvre de nous maudire. Hachem entend ses cris même lorsqu’ils sont sans motif.

<——————>

+ La destruction de Sodome :

-> Les 2 anges qui se rendaient à Sodome étaient Michaël et Gabriel.
Michaël pour sauver Loth, et Gabriel pour détruire la ville.
Michaël a la capacité de parcourir le monde en un battement d’aile, tandis que l’ange Gabriel, en a besoin de 2.

=> Dans ce cas, pourquoi leur fallut-il si longtemps pour aller de Hébron à Sodome, alors qu’ils auraient pu parcourir la distance en un instant?
[ils avaient rendu visite à Avraham tard dans la matinée, et « arrivèrent à Sodome le soir » (Vayéra 19,1)]

Gabriel avait pour mission de détruire Sodome, mais quand il vit Avraham débout priant pour la ville, il attendit, espérant que celui-ci pourrait faire annuler ce décret.
Comme Avraham passa toute la journée à intercéder en faveur des Sodomites, ils n’arrivèrent à Sodome que le soir.
[…]

La Torah dit : « Loth était assis à la porte de Sodome » (Vayéra 19,1) = Loth venait justement, ce jour-là, d’être nommé juge suprême de la ville.
[…]

« Ne regarde pas en arrière … de crainte de périr » (Vayéra 19,17)
L’ange dit : « Ne regarde pas derrière toi! Parce que tu n’es pas saint, tu es indigne de voir la destruction de tes voisins.

Les péchés d’un homme sont inscrits sur son front. Si l’ange de la destruction rencontre un pêcheur, il doit le tuer. C’est pourquoi Noa’h se réfugia (caché) dans l’Arche. »

<————>

-> Hachem, entouré de Son tribunal céleste, a décrété sur Sodome les 6 châtiment suivants :

1°/ Une pluie brûlante s’abattit pareille à celle du Déluge ;

2°/ Le feu descendit des cieux. Au début, pour inciter la population au repentir, une pluie intense mais normale tomba.
Comme ils continuèrent à se rebeller contre D., la pluie se transforma en feu et en soufre.
Ils périrent engloutis et brûlés.

3°/ A l’origine, ces 4 villes se trouvaient sur une montagne. L’ange étendit la main et renversa la montagne sur elles.

4°/ Il fut décrété que la terre et toute chose poussant dans la région, deviendraient très nocives.

5°/Lorsque les nuages passent au-dessus de Sodome, la pluie devient toxique et brûle sol. Rien ne peut croître dans la région de Sodome.

5°/ Les Sodomites furent aussi dépravés durant leur vie qu’après leur mort. C’est pourquoi, ils n’ont pas part au monde futur, et ne ressusciteront pas.
[…]

Mesure pour mesure : les sodomites n’accordèrent jamais la charité qui est la vie même des pauvres, la vie leur fut retirée dans ce monde comme dans le monde futur.

Ils fermèrent leurs chemins afin d’interdire la traversée de leurs terres aux étrangers : aussi, les portes du Ciel se fermèrent devant eux, leur refusant la miséricorde.

=> La Torah relate dans le détail tous ces événements, pour que nous n’imitons pas le comportement des Sodomites.

<—>

[en effet, le Zohar commente :
Les habitants de Sodome et Amora ne se lèveront pas au jour du jugement [ils ne participeront pas à la résurrection des morts] …
De même que leur terre a disparu à jamais, eux aussi ont été anéantis pour toujours.

Constatons que D. juge « mesure pour mesure » :
De même qu’ils ne ranimaient pas les mendiants en les nourrissant, de même Hachem ne rendra pas la vie à leur âme dans le monde futur.
Puisqu’ils se sont dérobés de la charité appelée « ‘haïm » (la vie), D. leur a retiré la vie dans ce monde-ci et dans le monde à venir.
Enfin, ils ont privé leurs contemporains de certaines voies, alors D. les privera des voies de la miséricorde : Hachem ne les prendra en pitié ni dans ce monde, ni dans le monde à venir. ]

<————->

-> « La femme de Loth, ayant regardé en arrière, devint une statue de sel » (Vayéra 19,26)

De même que le sel conserve la viande, l’empêchant de pourrir, la charité protège nos biens.
Si une personne cherche à sauvegarder ses biens, elle devra les employer à des fins charitables, prenant en pitié les pauvres.

[selon la guémara (Kétoubot 66b) : « la tsédaka est le sel de l’argent ».
Ainsi, parce que la femme de Loth (Irith) n’était pas charitable, elle fut transformé en colonne de sel, lorsqu’elle s’est retournée pour regarder la ville, malgré l’avertissement de Gabriel.
De même qu’elle a refusé de donner du sel lorsque Loth en avait demandé pour les invités, de même elle fut transformée en statue de sel.]

Selon certains, la femme de Loth comprit que ses richesses avaient disparues (avec la ville de Sodome) et qu’elle n’aurait aucun héritage de son mari. Elle en fut extrêmement attristée.
Ainsi, elle regarda « derrière lui », et non pas « derrière elle ».

[Littéralement, le mot a’harav peut aussi être traduit « après lui », c’est-à-dire au-delà de sa mort : celle de Loth]

Hachem dit : « Non seulement elle n’a pas « salé » ses biens avec la charité, et elle n’a pas permis à Loth de recevoir des invités, mais maintenant elle s’inquiète pour son héritage, au lieu de se repentir. Qu’elle soit changée en statue de sel! »

<—————->

+ « L’aînée dit à la plus jeune : « Notre père est âgé, et il n’y a plus d’homme dans le monde pour s’unir à nous selon l’usage de toute la terre. Et bien! Enivrons de vin notre père, partageons sa couche, et par notre père nous obtiendrons une postérité ». » (Vayéra 19,31-32)

-> Quand les filles de Loth assistèrent à la destruction de Sodome, elles supposèrent que le monde entier avait été détruit, comme à l’époque du Déluge.
Cachées dans une grotte, elles crurent qu’elles et leur père étaient les seuls survivants.
[…]

On peut se demander comment obtinrent-ils ce vin?

Les habitants de Sodome utilisaient des grottes pour entreposer le vin. La terre était si généreuse et le vin si abondant, qu’il n’y avait pas suffisamment de place chez eux dans leurs celliers
Ils stockaient les barils dans les cavernes des montagnes sans crainte de vol, puisque le vin ne manquait pas.

Selon une autre opinion, le vin avait été miraculeusement placé par Hachem dans la caverne.

[Il est important d’avoir à l’esprit] que les filles de Loth étaient animées de mobiles élevés, et étaient dignes d’avoir le machia’h pour descendant.
En effet, le fils de la 1ere fut Moav ; et Ruth, l’arrière grand-mère du roi David était Moavite.

[Source : b’h, compilation personnelle issue du Méam Loez]

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :