Un dirigeant juif c’est …

“Un homme sur l’assemblée, qui sorte devant eux et rentre devant eux, qui les fasse sortir et les fasse entrer …” (Pin’has 27;17)

Rabbi Israël Salanter rapporte un enseignement de nos Sages : “A l’époque pré messianique, la face de la génération sera comme celle d’un chien” (Sota).
Que veut dire cette comparaison?

Un chien court toujours devant son maître mais, de temps en temps, il tourne la tête et regarde en arrière pour voir vers où son maître se dirige et prendre cette direction.
A l’époque du Machia’h, “la face de la génération”, c’est-à-dire ceux qui prétendent être les dirigeants et les représentants du peuple, sera “comme celle d’un chien”, car ils adopteront l’attitude du chien.
Ils marcheront devant le peuple et se tiendront à sa tête, mais n’auront aucune voie tracée devant eux et aucune influence sur le peuple.
Au contraire, de temps à autre, ils se retourneront pour entendre ce que dit “la rue” et connaître l’opinion des médias. En fonction de cela, ils dessineront leur programme afin de plaire au public.
Un vrai dirigeant juif doit conduire le peuple et lui enseigner la voie de D. même au risque d’être désapprouvé.

Le rabbi de Vorka a dit : “Qui sorte devant eux” = qui ira corps et âme pour le peuple juif.
Le ‘Hidouchei HaRim a dit :
– “Qui les fasse sortir” = qui les fasse sortir de la bassesse et de l’impureté
– “et les fasse entrer” = vers l’élévation et la sainteté.
Il conclut en disant : le dirigeant qui suit le peuple est entraîné vers la bassesse.

Source : « Mayana chel Torah » d’Alexander Zoucha Friedman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code