Yov devient Yashouv …

“Les fils de Yissa’har, selon leurs familles : … ; de Yachouv, la famille Yachouvite ; …” (Pin’has 26 ; 23-24).

Le ‘Hida explique que Yissa’har a appelé l’un de ses fils Yov (Vayikach 46;13 : “Fils de Yissa’har : Tola, Pouva, Yov et Chimon”).
Lorsque les juifs sont arrivés en Egypte, Yov s’est rendu compte que les égyptiens avait une idole ayant pour nom : “Yov”.
Il a fait part de cela à son père, qui lui a donné un ‘shin’ de son nom afin de changer son nom en “Yashouv” (d’où pour certains, la coutume de lire le nom Yssa’har avec 2 ‘shin’ uniquement avant ce passage de la paracha Pin’has).

Pourquoi lui a-t-il donné un ‘shin’ et pas une autre lettre de son nom?

Le Beit Yossef (Ora’h ‘Haïm 32) écrit qu’il y a un shin sur les Téfilin de la tête car la lettre ‘shin’ a une valeur numérique de 300.
En utilisant une inversion des lettres de l’alphabet (le alef (la 1ere) = taf (la dernière) ; le beit (la 2e) =shin (l’avant dernière) ; …), le Tétragramme, nom de D. (youd-hei-vav-hei) a alors une valeur de 300 (il devient alors : mem-tsadik-pei-tsadik).
Ainsi, Yov, nom d’une idole égyptienne, a reçu une lettre ayant une équivalence avec le nom de D., afin de devenir Yashouv.

Rashi : “Yashouv” est un dérivé du verbe s’asseoir, car les membres de cette famille s’asseyaient dans les salles d’étude en se consacrant totalement à la Torah.

Sources : Rabbi Ozer Alport et Rabbi Moshe Bogomilsky

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code