+ « Quiconque abonde en détails sur le récit de la sortie d’Égypte est digne de louanges ».

==> Plus nous développons le récit de la sortie d’Égypte, plus nous louons et nous remercions D. d’avoir élevé nos âmes en nous libérant de l’impureté et de la dépravation de l’Égypte, plus nous attestons notre aspiration à nous rapprocher de Lui et à Le servir dans l’amour et la joie!!

Le Rav Mordé’haï de Korvine, qui fut le chamach du ‘Hafets ‘Hayim, pendant les dernières années de sa vie, raconte, avoir vu par la fenêtre, un vendredi soir, vers minuit, le ‘Hafets ‘Haïm assis sur son lit et étudiant la paracha de Vaéra dans son ‘houmach.
Arrivé aux plaies infligées à l’Égypte, il a élevé la voix avec passion, et à chaque calamité, il s’écriait : « Eh, Eh!!! »

Ayant atteint les versets sur les ulcères, quand il a lu (Chémot 9;11) : « Et les devins ne purent se tenir devant Moché à cause des ulcères », il a soudain éclaté d’un rire tonitruant, comme je n’en avais jamais entendu sortir de sa bouche, un rire issu de tout son être, comme s’il voyait de ses propres yeux ce fléau, ainsi que tous les autres!

==> Tâchons de vivre le séder non comme des spectateurs, mais comme des personnes, vivant dans les moindres détails la sortie d’Égypte!!

—————————————————-

Le Rav Eliyahou Lopian (1876-1970) relate que le Rav Yom Tov Lipmann Heller (1579-1654), lorsqu’il était assis à la table du Séder, il introduisait le récit de la Haggada par ces mots :

« De même, que je suis maintenant chez moi en train de diriger le Séder, ainsi se trouvent tous les autres juifs de la ville.
De même, en est-il de tous les juifs de la région, du pays et de tous ceux à travers le monde!

Nous tous buvons les 4 coupes de vin.
Nous tous mangeons la matsa et le maror et récitons la Haggada!
Tous les juifs de notre génération, font la même chose!!

Comment savons-nous que c’est ce que nous devons faire ce soir?
= Nous le savons parce que nous l’avons vu faire par nos parents en cette même nuit.

Et comment nos parents l’ont-ils su?
= Ils l’on vu faire par leurs propres parents, et ce à travers toute l’histoire juive.

Les Richonim l’ont vu faire par leurs parents, et de même les Guéonim.
De même, les Savoraïm, les Amoraïm (Maîtres de la guémara), les Tanaïm (ceux de la michna), les Membres de la grande Assemblée, les Prophétes, les Anciens, et ainsi de suite en remontant jusqu’à la génération de Moché, Aharon, Yéhochoua et Calev, la génération du désert, celle qui a reçu la Torah au Sinaï, celle à qui D. a déclaré : « Vous avez vu ce que J’ai fait en Égypte! »

==> Tous ensemble : juifs de toutes les époques, juifs de tout endroit du monde, vibrons à l’unissons pour réaliser dans les moindres détails la sortie d’Égypte, notre sortie d’Égypte!!!

Source (b »h) : compilation de divré Torah issus du livre « Talélei Orot » du Rav Yissa’har Dov Rubin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code