Shabbath = moment de yi’houd, d’intimité privilégié avec D. …

+ Shabbath = moment de yi’houd, d’intimité privilégié avec D. …

Lorsque l’on rentre de la synagogue le vendredi soir, on est accompagné par 2 anges.
D’ailleurs, l’habitude avant de faire le Kiddouch est de chanter le : « Shalom Alé’hem ».

Imaginez la scène, c’est Shabbath (vendredi soir), un moment d’une sainteté énorme, permettant une proximité avec D., et nous voilà revenant de la synagogue avec 2 anges, un de chaque côté.
On leur dit pour commencer : « Shalom Alé’hém » = bienvenue = Quel honneur nous avons de vous recevoir !!
Puis, on va finir en chantant : « Bétsétéh’ém léShalom » = Partez en paix = Veuillez nous laisser seul!!

=> Et oui, on va dire à nos 2 anges, laissez-nous seul à seul avec D.
=> Et oui, c’est ça Shabbath un moment privilégié de yihoud, d’isolement, d’intimité, de grande proximité personnelle avec D. …

On s’habille bien, on mange bien, on décore la maison, on se déconnecte du monde environnant, … pour mériter de vivre 24h intenses en union avec D.
Quelle chance, nous avons!!!
Vive le Shabbath!!
Merci D.!!!

Le Zohar dit que le pouvoir/la puissance des prières du Shabbath est le même qu’à Kippour.
Dommage d’attendre chaque année uniquement Kippour pour prier de tout coeur à D., profitons b »h aussi du pouvoir phénoménal du Shabbath, qui nous est offert chaque semaine.

Source (b »h) : inspiré d’un dvar Torah du rav Pinkous (dans son Néfech Chimchon)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code