+ [Moché dit à D. : ] « Laisse-moi passer, je t’en prie, je voudrais voir ce bon pays qui est au-delà du Jourdain. » (Vaét’hanan 3;25)

Un homme doit toujours prier afin que D. lui montre le « bon aspect » de chaque chose, et lui apprenne à voir avec un œil positif ce qui l’entoure.

Le Ohel Torah, nous dit que c’est pourquoi Moché a demandé : « je voudrais voir ce bon pays » =  que je puisse voir uniquement l’aspect positif de la terre d’Israël.

–> Dans le verset suivant, D. dit à Moché : « Assez, ne m’en parle plus! … » (Vaét’hanan 3;26)

Nous allons voir ci-après un dvar torah du rav Ovadia Yossef.

Il est écrit dans la guémara Yébamot (64b) : « D. a rendu nos matriarches stériles afin qu’elles prient pour avoir une descendance, car D. désire entendre les prières des tsadikim. »

Si c’est ainsi, pourquoi D. empêcha-t-il Moché de prier pour entrer en terre d’Israël?

Le rav de répondre, D. savait parfaitement quelle serait l’issue des prières de Moché.
En effet, la volonté de miséricorde et de compassion de D. sont telles, qu’en demandant un peu au début, Moché aurait obtenu beaucoup à la fin, et serait entré en terre d’Israël.

C’est pourquoi, D. préféra couper court aux prières de Moché, parce qu’il ne fallait pas qu’il entre en terre d’Israël!

Source (b »h) : compilation issue du « Séoudat aMélé’h » du rav Moché Pell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code