« Futilité de futilité, disait Kohélet, futilité des futilités. Tout est futilité! »  (Kohélet 1;2)

Dans Kohélet, le roi Salomon rejette toutes les quêtes terrestres en les taxant de futiles, vaines et sans valeur, pur néant.

L’un des commentaires de ce verset souligne que bien que le chiffre zéro soit de valeur nulle et que mille zéros ne représentent toujours rien, ces zéros correspondent à une valeur astronomique lorsque le chiffre 1 se place devant eux.

De manière similaire, toutes les quêtes terrestres n’ont de valeur et de sens que si elles sont associées à une chose de réelle substance.
=> Si nous plaçons la spiritualité, l’unicité de D., à l’avant de nos quêtes terrestres, elles revêtiront un caractère différent, elles s’associeront pour former un tout d’une grande valeur …

 

Source (b »h) : un dvar Torah du rav Avraham Twerski

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code