« Dans l’année 600 de la vie de Noa’h […] en ce jour-là jaillirent toutes le sources dugrand abîme, et les cataractes des cieux furent ouvertes »  (Noa’h  7;11)

Rav Mena’hem Mendel de Kotsk aimait, à propos de ce verset, appeler l’attention sur un enseignement du Zohar (par Rabbi Chimon Bar Yo’haï il y a 1900 ans!).
Celui-ci  trouve une allusion à la 600 année du 6e millénaire depuis la création du monde ( =l’année 5600 =1840).

Selon cette interprétation, le « jaillissement du grand abîme » et « l’ouverture des cataractes des cieux » (cf. verset ci-dessus) symbolisent les énormes développements de la connaissance et des découvertes scientifiques qui commenceront après cette date.

Le Rabbi de Kotsk (1787-1859) d’ajouter : « Nous avons vu de nos propres yeux dans tous les domaines et partout dans le monde, les grandes avancées de la science.
Elles sont assurément le résultat de ces prédictions divines qui remontent à des millénaires. »

A notre époque, nous en avons vu encore bien plus …

 

Source (b »h) : issu du « Talelei Oroth » du rav Yssa’har Dov Rubin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code