+ Le ‘Hafets ‘Haïm disait que le salaire que l’homme recevra, pour l’accomplissement des mitsvot et de l’étude de la Torah, est fixé par lui-même.

Il illustrait cela en disant :
« Si un homme se fixe un temps pour l’étude ou la prière, et que le Satan vienne le tenter en lui proposant de conclure une affaire mirobolante qui peut lui rapporter une fortune, juste pendant ce temps.
Si cet homme résiste à cette tentation et va malgré tout étudier et prier, il prouve que ces mitsvot valent plus à ses yeux qu’une fortune, et c’est selon cette échelle de valeur qu’il sera récompensé dans le monde futur.

Par contre, si le Satan l’a tenté par un petit gain, et qu’il s’est laissé séduire malgré tout, il montre que ces mitsvot ne valent même pas à ses yeux ces quelques sous, et ce n’est qu’un salaire minime qu’il recevra pour l’accomplissement de ces mitsvot dans le monde futur.

Source (b »h) : « Chvivé Or » du Rav Chmouel Walkin (Étincelles de lumière – Perles de sagesse du ‘Hafets ‘Haïm)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code