Lag baOmer (2e partie)

+ Lag baOmer (2e partie) :

2°/ Selon le Pri ‘Hadach (493,2), à Lag baOmer nous célébrons le fait que Rabbi Akiva a pu retrouver ensuite 5 nouveaux élèves (dont Rabbi Chimon bar Yo’haï).

En effet, potentiellement tous les tsadikim de la génération auraient pu mourir, mais Hachem en a laissé 5 pour permettre la survie et la reconstruction de la tradition juive Orale (messora), et c’est sur cela que nous nous réjouissons à Lag baOmer.

-> D’ailleurs, le ‘Hida (Touv Ayin – siman 18) affirme que Rabbi Akiva a commencé à enseigner à ses 5 nouveaux élèves le jour même de Lag baOmer.
[le Kaf ha’Haïm précise que le premier (des 5) avec lequel Rabbi Akiva a étudié, était Rabbi Chimon bar Yo’haï.]

-> Le rav Barou’h Povarsky dit que Lag baOmer est un grand message d’espoir.
En effet, imaginons la réaction d’une personne qui perdrait ses 24 000 élèves. Ne serait-elle pas proche de la dépression?

Cependant, Rabbi Akiva, le jour même de l’arrêt de la tragédie, va se mettre à tout reconstruire.

=> A Lag baOmer, non seulement nous célébrons la continuation de la Torah Orale, mais nous fêtons également l’attitude héroïque de Rabbi Akiva et sa capacité à surmonter toute pensée de désespoir.

[tant que nous sommes en vie, c’est que Hachem désire que nous construisons. Certes cela peut tanguer, mais nous devons faire de notre mieux et aller de l’avant! ]

-> Le rav Yéhouda Zev Segal fait remarquer que non seulement Rabbi Akiva a tout redémarré, mais en plus il était déjà âgé.
En effet, bien que nous ne connaissons pas exactement son âge à ce moment, nous savons qu’il a commencé à étudier à 40 ans, et qu’ensuite il a étudié pendant 24 années consécutives
=> Ainsi, Rabbi Akiva qui avait sûrement autour de 70 ans à ce moment, nous apprend que même âgé en âge, nous ne devons pas penser que notre vie est derrière nous.

-> Le rav Avigdor Miller disait : « 65 ans, c’est jeune! »

En effet, même une personne âgée a encore beaucoup à accomplir, à apporter.
Tant que la flamme brûle en nous, nous avons la possibilité et le devoir d’illuminer le monde avec!

[Moché avait 80 ans lorsqu’il a fait sortir le peuple d’Egypte ; Boaz avait 80 ans lorsqu’il a épousé Ruth (permettant au roi David, et à machia’h de naître!) ; au moment de Pourim Esther est devenue reine à l’âge de 75 ans (elle a sauvé tout le peuple juif!) ; …]

-> Rabbi Akiva a mis en pratique ses propres paroles : « Si quelqu’un a étudié la Torah dans sa jeunesse, il doit également l’étudier lorsqu’il est âgé/vieux.
S’il a des élèves dans sa jeunesse, il doit également avoir des élèves dans sa vieillesse »
[guemara Yébamot 62b]

<—————————————->

3°/ Le ‘Hatam Sofer (Yoré Déa 233) écrit qu’à leur sortie d’Egypte, les juifs ont pris des provisions de nourriture (matsa) suffisantes pour une durée de 30 jours (guémara Kiddouchin 38a), et qu’ensuite ils ont marché pendant 3 jours sans avoir de pain.
C’est alors qu’en ce 33e jour suivant la sortie d’Egypte, que la manne est tombée pour la 1ere fois (soit le 18 Iyar, le jour de Lag baOmer).

Par ailleurs, le midrach (Tan’houma Béchala’h 20) dit que la Torah n’a été donnée qu’à ceux qui ont purifié leur corps en mangeant de la manne.

=> A Lag baOmer, nous fêtons l’arrivée de la manne, qui va préparer le terrain pour rendre possible le don de la Torah à Shavouot.

À propos kol26
rak kol26. Tous unique, tous unis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :